Suivez nous sur

internationale

Plus de 200 ONG de 55 pays demandent à l'ONU de reclasser le cannabis

Publié

em

Crédit photo : https://sciencefordemocracy.org/cannabis-un-vs-un-2/

Deux coalitions mondiales, comprenant plus de 200 organisations non gouvernementales d'environ 55 pays, ont fait des déclarations aux Nations unies (ONU) demandant la reclassification du cannabis dans les tableaux des drogues, adoptant la Mesures de l'OMS (Organisation mondiale de la santé). A sondage le plus attendu de l'année a lieu demain à Vienne et pourrait changer radicalement l'avenir du cannabis en Europe et dans le monde.

La première semaine de décembre est marquée, dans l'industrie du cannabis, par la reprise des discussions au sein des Nations Unies concernant le classement du cannabis dans les tableaux des substances contrôlées, après un retard de 9 mois, rapporté en mars par CannaReporter.

A 63ème session de la Commission des Nations Unies sur les Drogues et les Stupéfiants (CND) commence demain, le 2 décembre 2020, à Vienne, en Autriche. L'attention est portée en particulier sur la Vote des Nations Unies (ONU) reclassification du cannabis, dont le résultat aura des répercussions profondes sur l'industrie à travers le monde.

Siège de l'ONU à Vienne, en Autriche, où le vote aura lieu demain

Participation de la communauté civile

La Coalition européenne pour des politiques antidrogue justes et efficaces a appelé l'ONU à "Soutenez l'accès des patients aux médicaments, votez oui !" dans un document signé par plus de 193 ONG de 52 pays, tandis que l'Association multidisciplinaire pour les études psychédéliques a soumis la déclaration, "Vers une classification scientifiquement fondée du cannabis sativa et d'autres plantes médicinales contrôlées ». Les deux coalitions sont des ONG dotées d'un statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies, et des documents soumis aux commissaires, sur plusieurs pages, soutiennent la nécessité d'une évolution vers une politique efficace en matière de cannabis.

Si la CND vote pour accepter les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour retirer le cannabis et sa résine de l'annexe IV de la Convention unique sur les drogues et les stupéfiants de 1961, la reclassification du cannabis aura une vague d'effets positifs sur l'industrie, stimulant les marchés et justifiant les efforts de légalisation pour à des fins médicinales au niveau national dans le monde entier.

Recommandations de l'OMS sur le bulletin de vote

Le processus d'évaluation de six recommandations de l'OMS pourraient aboutir dans les deux prochains jours, près de deux ans après leur première révélation. Le résultat est encore une grande inconnue. Le vote a été reporté en mars 2020 pour donner plus de temps aux États membres de la CND pour « clarifier les implications et les conséquences de ces recommandations, ainsi que ce qui les justifie ».

A recommandation 5.1 – qui propose d'exclure le cannabis et la résine de cannabis de l'Annexe IV de la Convention de 1961 – fait partie des six recommandations de l'OMS liées au cannabis à l'ordre du jour, qui est censé avoir la plus forte probabilité d'approbation. C'est également la recommandation la plus importante pour l'industrie du cannabis, car elle peut non seulement stimuler les marchés, mais également faciliter l'accès à la recherche et aux patients.

La catégorie IV du traité de 1961 comprend le cannabis et l'héroïne et appartient également à la catégorie I, qui exige les niveaux de contrôle international les plus élevés. Selon la recommandation de l'OMS, "les substances incluses dans les deux listes sont particulièrement susceptibles d'abus et d'effets nocifs et ont peu ou pas d'usage thérapeutique" - ce qui ne devrait pas s'appliquer au cannabis.

En janvier 2019, après avoir examiné les preuves, l'OMS a recommandé à la CND de retirer le cannabis de l'annexe IV, en raison de son "potentiel thérapeutique" et du fait qu'il n'est "pas particulièrement susceptible de produire des effets nocifs similaires aux effets d'autres substances". à l'annexe IV. ”

La liste complète des recommandations de l'OMS est disponible sur le CND Monitor à l'adresse https://kenzi.zemou.li/cndmonitor/

Les recommandations incluent le retrait du CBD du contrôle international

L'OMS recommande en outre qu'une note de bas de page sur les préparations de cannabidiol (CBD) soit ajoutée au
Annexe I de la Convention de 1961 : « Les préparations contenant majoritairement du cannabidiol et pas plus de 0,2 % de delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) ne sont pas placées sous contrôle international ».

Champ de chanvre au Portugal

Cependant, de nombreux doutes subsistent quant à l'approbation de cette recommandation, car certains pays ont évalué les conséquences administratives ou juridiques de l'adoption des recommandations de l'OMS et ont conclu qu'elles pourraient créer des "incertitudes involontaires". Ce point pourrait être rejeté non seulement par les pays qui s'opposent à tout changement du statu quo du cannabis, mais aussi par ceux qui ont soutenu le changement au niveau de l'ONU, comme les États-Unis et les pays de l'Union européenne.

Bien que la proposition tente de résoudre le problème des traces de THC dans le CBD d'origine végétale en fixant un seuil de 0,2 % de THC, elle ne précise pas comment le THC doit être mesuré – et ces inexactitudes pourraient prêter à confusion, selon certains États.

Par conséquent, le rejet de la recommandation du CBD ne doit pas nécessairement être interprété comme une position de défense du statut de stupéfiant de la substance, ni comme une position contre le CBD. En fait, le CBD lui-même ne figure sur aucune liste de conventions internationales sur le contrôle des drogues. Dans certains cas, les pays peuvent ne pas envisager une « note de bas de page » précisant que cette catégorie de produits est déjà en dehors du champ d'application du contrôle international.

A Aujourd'hui note également qu'en ce qui concerne cette note de bas de page, il existe un alignement entre les positions de l'Europe et des États-Unis d'Amérique, qui ont indiqué qu'ils voteraient contre cette proposition de note de bas de page relative à la CDB. L'Association européenne du chanvre industriel (EIHA), qui représente la "position commune des industries du chanvre dans le système international de contrôle des drogues", soutient également que la CND n'est pas autorisée à classer le chanvre industriel comme stupéfiant potentiel car le chanvre n'est pas soumis à un contrôle en vertu de la Convention de 1961.

En fait, le chanvre industriel n'a jamais été répertorié dans ce document ou ses protocoles complémentaires, souligne l'EIHA. L'EIHA a profité de la dernière réunion de la CND pour rééditer sa position commune, appelant à un cadre juridique international clair pour le chanvre industriel.

Les associations portugaises signent la déclaration

A CannaCasa – Association portugaise du chanvre industrielun apcanna – Association portugaise d'information sur le cannabisQu'il s'agisse d'un vin rare et exotique ou du même vin dans différents millésimes, quel que soit votre choix au OPCM – Observatoire Portugais du Cannabis Médical et l'association CASOrganisé a approuvé la déclaration de la Coalition européenne pour des politiques antidrogue justes et efficaces "Soutenez l'accès des patients aux médicaments, votez oui !"

Vous pouvez voir toutes les associations et entités qui ont signé la déclaration et lire le texte soumis à l'ONU dans son intégralité ici.

 

____________________________________________________________________________________________________

[Avertissement : veuillez noter que ce texte a été initialement rédigé en portugais et est traduit en anglais et dans d'autres langues à l'aide d'un traducteur automatique. Certains mots peuvent différer de l'original et des fautes de frappe ou des erreurs peuvent survenir dans d'autres langues.]

____________________________________________________________________________________________________

Que faire avec 3€ par mois ? Devenez l'un de nos mécènes ! Si vous pensez qu'un journalisme indépendant sur le cannabis est nécessaire, abonnez-vous à l'un des niveaux de notre compte Patreon et vous aurez accès à des cadeaux uniques et du contenu exclusif. Si nous sommes nombreux, nous pouvons faire la différence avec peu !

+ de publications
Cliquez ici pour commenter
Inscrivez-vous
Notifier de

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Publicité


Voir le documentaire "Patients"

Documentaire Patients Laura Ramos aidez-nous à grandir

Mais RECENTES

ÉvénementsIl ya des heures 13

Les substances synthétiques menacent l'immense succès de Mary Jane Berlin

On s'attendait à ce que cette édition de Mary Jane Berlin soit le plus grand rassemblement jamais organisé par la communauté du cannabis en...

Nationaljours il y a 2

La CISD promeut une enquête européenne sur la consommation de drogues au Portugal

L'Institut des Comportements Addictifs et des Addictions (ICAD) a lancé la 4ème édition de l'Enquête européenne sur le Web sur les drogues...

Événementsjours il y a 3

Maren Krings, auteur du livre « H is for Hemp », présente aujourd'hui à Lisbonne un documentaire sur l'Ukraine

Maren Krings, photojournaliste et auteur du livre « H is for Hemp » est aujourd'hui à Lisbonne pour présenter son nouveau...

internationalejours il y a 5

USA : la pédiatre Bonni Goldstein lance une pétition contre l'interdiction des médicaments naturels à base de CBD en Californie

La pédiatre nord-américaine Bonni Goldstein met en garde contre la tentative d'interdire les médicaments dérivés du CBD naturel dans...

internationalejours il y a 5

L’Europe compte près de 23 millions de consommateurs de cannabis, la plus consommée de toutes les substances illicites

Le cannabis reste de loin la substance illicite la plus consommée en Europe. Telles sont les conclusions du « Rapport...

Événementsjours il y a 6

Mary Jane célèbre la culture légale du cannabis pour la première fois en Allemagne

C'est le week-end prochain, du 14 au 16 juin, qu'aura lieu l'habituelle Mary Jane, à la Messe...

Événementsil y a des semaines 2

Le CB Club rassemble les professionnels du cannabis en prévision de Mary Jane, à Berlin

En prévision de la CB Expo (Cannabis Business Expo and Conference), qui aura lieu à Dortmund en septembre, la société CB...

rapportil y a des semaines 2

Afrique du Sud : la légalisation d’une industrie déjà florissante

Dans les semaines qui ont précédé les élections à l'Assemblée générale en Afrique du Sud, le mercredi 29 mai dernier, il y a eu...

interviewsil y a des semaines 2

Rui Reininho : « Je trouve vraiment bizarre que mes collègues du GNR mettent le nez dans les propriétés des gens pour voir ce que fait cette plante »

Rui Reininho, musicien portugais devenu célèbre en tant que chanteur de GNR, n'a plus besoin d'être présenté. Contrairement à ce que beaucoup pensent, il n'a pas trouvé...

Actualitésil y a des semaines 3

Canada : une étude montre que la consommation de cannabis réduit la consommation de méthamphétamine

Les polytoxicomanes, individus qui consomment plusieurs substances, se tournent souvent vers le cannabis pour réduire leur consommation...