Suivez nous sur

interviews

João Nabais : « Il est nécessaire que toutes les personnes impliquées dans le système judiciaire gardent à l'esprit que le chanvre est une plante différente du cannabis »

Publié

em

João Nabais, avocat de Patrick Martins dans l'affaire Green Swallow. Photo: DR

João Nabais est un nom incontournable dans la profession d'avocat au Portugal et a pris la défense de Patrick Martins, fondateur de Green Swallow et président de l'ACCIP - Association des commerçants de chanvre industriel du Portugal, en procédure dans laquelle le défendeur a été constitué pour le « crime de trafic de drogue ». Patrick vendait dans sa boutique des produits dérivés du chanvre industriel, avec moins de 0,2% de THC. L'affaire a été classée car « il n'y avait pas suffisamment d'indices qu'un crime avait été commis » et le ministère public n'a pas fait appel de la décision d'instruction du juge du tribunal d'instruction criminelle, Carlos Alexandre.

Né en 1955, João Nabais a travaillé sur certaines des affaires les plus médiatisées de la justice portugaise, dont l'affaire FP-25 ou l'effondrement du pont Hintze Ribeiro. Il a été président de DECO — Association portugaise pour la protection des consommateurs — et a fondé, en 1993, le cabinet d'avocats João Nabais et Associés, avec des bureaux à Lisbonne, Porto et Algarve. Il participe également occasionnellement en tant que commentateur à des programmes télévisés, étant ainsi largement reconnu par le public portugais.

Nous avons échangé avec João Nabais pour mieux comprendre ce que représente cette décision d'instruction, déterminée par le juge Carlos Alexandre à Patrick Martins.

Que représente le classement de cette affaire, étant donné que le chanvre est une question qui a suscité beaucoup de polémiques ?
Cette décision revêt une importance énorme, non seulement pour notre client, mais aussi pour le secteur du chanvre industriel, car elle constitue une première appréciation, à notre connaissance, par un juge d'instruction du Tribunal central d'instruction criminelle de Lisbonne sur la licéité du commerce de ces produits au Portugal. En fait, la décision est absolument claire et va au-delà des questions de procédure soulevées dans la demande d'ouverture d'enquête, se prononçant dans le sens de considérer que la législation communautaire est pleinement acceptée au Portugal et, en tant que telle, doit être respectée .

À votre avis, cela crée-t-il un précédent? En d'autres termes, existe-t-il une jurisprudence relative à d'autres cas identiques ?
Il n'est pas possible de faire jurisprudence d'une décision d'instruction, qui ne lie que le cas concret. Cependant, il reste important pour d'autres procédures pénales, identiques à celle-ci, dans la mesure où il existe une appréciation préalable d'un tribunal sur cette même affaire, quelles que soient les vicissitudes de chaque cas particulier. Cette décision est, en outre, importante pour confirmer la conviction des autorités judiciaires portugaises que ces situations ne peuvent, purement et simplement, être réduites aux délits consacrés par la loi 15/93, du 22 janvier et la Portaria 94/96, du 26 mars, car il s'agit en fait de produits différents, très différents des stupéfiants sanctionnés par ces diplômes légaux.

D'un point de vue juridique, comment ces questions concernant le chanvre et les produits dérivés devraient-elles être traitées à l'avenir ?
Sur le plan juridique, les questions liées à la vente, à la commercialisation et à l'importation des produits dérivés du chanvre doivent être traitées et évaluées à la lumière de la réglementation européenne, déjà en vigueur, et qui, par ailleurs, définit cette espèce végétale comme une espèce agricole , introduit dans le cadre de la politique agricole commune. A ce titre, il est nécessaire que tous les acteurs judiciaires gardent à l'esprit qu'il s'agit d'une plante différente de la plante de cannabis et, à ce titre, obéissent à une réglementation spécifique, dont la culture et la vente sont autorisées et, dans cette mesure, la retirent du catalogue de produits dits stupéfiants. Pour terminer, jure condamnant, je pense qu'il serait plus facile de mettre fin à toute cette controverse si le législateur portugais était disposé à publier une loi claire et explicite qui, à la lumière de la réglementation européenne, définit et établit les règles de culture et de commercialisation des produits industriels chanvre, uniformisant ainsi la législation applicable dans ce secteur et permettant aux producteurs de concourir sur un pied d'égalité avec les autres marchés européens.

Pensez-vous que c'est possible? Que faut-il faire au Portugal pour en arriver là ?
C'est possible, en effet, c'est la voie que le secteur a promue auprès des partis politiques et des entités qui interviennent directement auprès de cette branche d'activité. Mais ce ne sera certainement pas un chemin facile et moins rapide que nous le souhaiterions.

 

____________________________________________________________________________________________________

[Avertissement : veuillez noter que ce texte a été initialement rédigé en portugais et est traduit en anglais et dans d'autres langues à l'aide d'un traducteur automatique. Certains mots peuvent différer de l'original et des fautes de frappe ou des erreurs peuvent survenir dans d'autres langues.]

____________________________________________________________________________________________________

Que faire avec 3€ par mois ? Devenez l'un de nos mécènes ! Si vous pensez qu'un journalisme indépendant sur le cannabis est nécessaire, abonnez-vous à l'un des niveaux de notre compte Patreon et vous aurez accès à des cadeaux uniques et du contenu exclusif. Si nous sommes nombreux, nous pouvons faire la différence avec peu !

Diplômée en journalisme de l'Université de Coimbra, Laura Ramos est titulaire d'un diplôme de troisième cycle en photographie et est journaliste depuis 1998. Elle a été correspondante du Jornal de Notícias à Rome, en Italie, et conseillère de presse au Cabinet du Ministre de Éducation. Il est titulaire d'une certification internationale en Permaculture (PDC) et a créé l'archive photographique de street-art « Que dit Lisbonne ? @saywhatlisbon. Laura est actuellement rédactrice en chef de CannaReporter et CannaZine, ainsi que fondatrice et directrice de programme de PTMC - Portugal Medical Cannabis. Il a réalisé le documentaire « Pacientes » et a fait partie du groupe de pilotage du premier Postgraduate en GxP pour le Cannabis Médicinal au Portugal, en partenariat avec le Laboratoire Militaire et la Faculté de Pharmacie de l'Université de Lisbonne.

Cliquez ici pour commenter
Inscrivez-vous
Notifier de

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Publicité


Voir le documentaire "Patients"

Documentaire Patients Laura Ramos aidez-nous à grandir

Mais RECENTES

internationaleIl y a heures 1

Thaïlande : Des militants suspendent leur grève de la faim pour préparer de nouvelles formes de protestation : « Nous sommes convaincus que le cannabis ne sera pas reclassé comme stupéfiant »

Le groupe d'activistes thaïlandais se faisant appeler « Writing Thailand's Cannabis Future Network », dirigé par Kitty Chopaka, a annoncé aujourd'hui...

internationalejours il y a 2

Allemagne : les médecins de 16 spécialités peuvent désormais prescrire du cannabis sans l’accord d’une assurance

Le Comité fédéral mixte allemand (Gemeinsamer Bundesausschuss, ou G-BA) a annoncé cette semaine des exceptions aux exigences d'approbation pour...

Nationaljours il y a 3

Infarmed approuve deux nouveaux ACM pour les préparations à base de cannabis

Infarmed – Autorité Nationale des Médicaments et des Produits de Santé, IP a approuvé deux nouvelles ACM (Autorisation de Placement sur...

Chanvrejours il y a 3

Leonardo Sousa : « C'est littéralement l'autosuffisance d'un pays qui est en retard ici, à presque tous les niveaux »

A 31 ans, Leonardo Rodrigues Sousa s'impose comme l'un des plus jeunes entrepreneurs du secteur du chanvre industriel en...

interviewsjours il y a 4

Adonis Georgiadis : « La seule discussion concerne l’usage pharmaceutique. Il n’y a pas d’effet domino en Grèce. »

Nous avons rencontré Adonis Georgiadis, ministre grec de la Santé, à Londres, à Cannabis Europe, l'une des plus anciennes conférences sur le cannabis...

Chanvrejours il y a 4

CBD… Quelle est la FAQ ? — Tout ce que vous devez savoir sur le Cannabidiol

C'est dans des milliers de produits. Il est présenté comme la nouvelle panacée à presque tous les maux et même s'il semble que...

Chanvrejours il y a 6

Italie : L’amendement visant à interdire le cannabis léger a été abandonné

Le changement que le gouvernement de Giorgia Meloni a voulu apporter à la loi sur le cannabis en Italie et qu'il entendait interdire...

Chanvrejours il y a 6

La confusion du chanvre au Portugal : ASAE saisit du CBD à Kings Yard, mais laisse des fleurs parce qu'elles sont destinées à la « collecte »

L'Autorité de sécurité alimentaire et économique (ASAE) a saisi environ 845 produits dans un magasin de Kings Yard, qui "présentait dans son...

ChanvreIl y a une semaine 1

Portugal : Une étude révèle des disparités alarmantes dans l’étiquetage du CBD, qui reste interdit dans le pays

Une étude récente sur les produits CBD au Portugal révèle des disparités alarmantes entre la teneur en cannabinoïdes annoncée et...

internationaleIl y a une semaine 1

Espagne : la mairie de Barcelone ferme des dizaines de clubs de cannabis

Le conseil municipal de Barcelone a lancé une forte répression contre les clubs de cannabis de la ville, ordonnant...