Suivez nous sur

internationale

Un médecin brésilien prévient que la résolution du CFM est "inconstitutionnelle" et qu'elle "viole la liberté professionnelle du médecin"

Publié

em

Ailane Araújo, médecin et présidente du Centre de développement des cannabinoïdes et de médecine intégrative au Brésil. Photo: DR

La médecin brésilienne Ailane Araújo, fondatrice et présidente de la Centre de développement en cannabinoïdes et médecine intégrative (NDMCI), dit que le Résolution n° 2.324 2022/XNUMX, publié par le Conseil Fédéral de la Médecine (CFM) la semaine dernière, est "inconstitutionnelle" et "viole la liberté professionnelle du médecin", accusant l'instance "d'illégalité flagrante". Selon les déclarations du professionnel de santé à Cannareporter, la mesure représente "un véritable recul sur la scène nationale, impactant la vie d'innombrables patients qui bénéficient de l'usage thérapeutique du cannabis pour les pathologies les plus diverses". Pionnière dans la prescription de cannabis médical au Brésil, Ailane Araújo prévient également que la résolution est "restrictive, contradictoire et ne favorise pas le progrès".

Le Conseil fédéral de la médecine (CFM) a publié, le 14 octobre, le Résolution n° 2.324 2022/XNUMX, qui limite les médecins à prescrire du cannabidiol uniquement pour certains cas d'épilepsie, interdisant la prescription pour d'autres maladies, telles que la dépression, l'anxiété, la douleur chronique, la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson, entre autres. En outre, la mesure interdit l'utilisation d'autres actifs dérivés du cannabis sativa autres que le cannabidiol, "limitant divers types de traitements médicaux actuellement pratiqués", explique Ailane Araújo, qui est également directrice du Centre brésilien de référence en médecine cannabinoïde. (CBRMC).

Le médecin, diplômé en pédiatrie, nutrilogie, psychologie positive et coaching, avec une certification internationale, a également déclaré à Cannareporter que la résolution CFM No. Ailane Araújo prévient que la mesure "impacte considérablement le secteur", qui a du mal à atteindre les niveaux internationaux, où les thérapies à base de cannabis médical sont traitées comme quelque chose d'efficace, et "plusieurs recherches soulignent les avantages du traitement dans un large éventail de pathologies .

"Des motivations politiques et idéologiques, mais pas scientifiques"
Intervenante lors de plusieurs congrès et événements médicaux scientifiques sur le cannabis médicinal et la médecine intégrative, Ailane Araújo va plus loin et déclare que "des mesures comme celle-ci ne nous intimideront pas et ne nous enlèveront pas le courage de changer" ce scénario au Brésil. « Nous voulons favoriser les avancées, que ce soit par les études, la recherche ou l'accompagnement, la diffusion des connaissances et la minimisation des préjugés, pour offrir une qualité de vie au plus grand nombre. L'interdiction de la diffusion des connaissances, c'est comme essayer de faire taire les médecins qui travaillent dans ce domaine. Les limites posées par cette résolution indiquent des motivations politiques et idéologiques, mais pas scientifiques. Cette mesure est incapable, incongrue et incohérente, même parce que l'Anvisa autorise elle-même l'importation, la production et la commercialisation de produits dérivés du cannabis pour diverses pathologies ».

Ailane estime que « la Cour renversera cette résolution en raison de l'illégalité flagrante, en plus du manque de fondement scientifique. Le secteur se mobilise déjà pour cela et nous espérons avoir des nouvelles dès que possible ».

La résolution du CFM « est inconstitutionnelle »

comme le avocats Aquiles Castro et Emílio Figueiredo, Ailane prévient que la résolution n° 2.324/2022 « est inconstitutionnelle », expliquant que « l'art. 5ème, Inc. XIII, de la Constitution fédérale, dit que l'exercice de tout travail, métier ou profession est libre. Ainsi, cette résolution porte clairement atteinte à la liberté professionnelle du médecin ». Pourtant, l'art. 5ème, Inc. XIV, de la Constitution fédérale, dit que l'accès à l'information est garanti à tous. Ainsi, « la résolution CFM viole cette disposition constitutionnelle, en limitant l'accès aux informations disponibles et scientifiques concernant les traitements médicaux avec des produits dérivés du cannabis sativa ».

Selon le chapitre I, inc. VII, du Code de déontologie médicale, « le médecin ne peut, en aucune circonstance ni sous aucun prétexte, renoncer à sa liberté professionnelle, ni admettre aucune restriction ou imposition susceptible de nuire à l'efficacité et à la régularité de son travail ». Ailane souligne que la résolution « porte également atteinte à l'autonomie propre du médecin prévue par le code de déontologie médicale, car elle limite ses activités, empêchant la liberté du professionnel de choisir le traitement le plus approprié au cas clinique, avec le patient et sa famille. ”.

En revanche, le médecin précise qu'« une institution dotée de la personnalité morale régie par le droit public, comme le Conseil fédéral des médecins (CFM), ne peut faire que ce que la loi permet. Dans ce cas, les attributions de la CFM sont définies par la loi nº 3.268/57, parmi lesquelles : surveiller la déontologie médicale, juger et discipliner la profession médicale, viser le parfait acte déontologique et la bonne conception de la profession. Il est important de noter que la loi précitée ne comporte pas l'attribution de la CFM de limiter ou d'interdire la prescription médicale. Même les produits à base de cannabis sont commercialisés au Brésil avec l'autorisation de l'Anvisa, qui a l'autorité légale pour le faire. Il n'appartient donc pas à la CFM d'éditer les règles qui encadrent les prescriptions médicales », prévient-il.

Ailane attire également l'attention sur le fait que l'acte médical est réglementé par la loi n° qu'il exerce avec le plus grand zèle, au mieux de ses capacités professionnelles et sans discrimination d'aucune sorte ».

 

____________________________________________________________________________________________________

[Avertissement : veuillez noter que ce texte a été initialement rédigé en portugais et est traduit en anglais et dans d'autres langues à l'aide d'un traducteur automatique. Certains mots peuvent différer de l'original et des fautes de frappe ou des erreurs peuvent survenir dans d'autres langues.]

____________________________________________________________________________________________________

Que faire avec 3€ par mois ? Devenez l'un de nos mécènes ! Si vous pensez qu'un journalisme indépendant sur le cannabis est nécessaire, abonnez-vous à l'un des niveaux de notre compte Patreon et vous aurez accès à des cadeaux uniques et du contenu exclusif. Si nous sommes nombreux, nous pouvons faire la différence avec peu !

+ de publications
1 Commentaires
Inscrivez-vous
Notifier de

1 Commenter
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Il y a 1 année

Félicitations pour l'article! Le Dr Ailane a tout à fait raison ! ??

Publicité


Voir le documentaire "Patients"

Documentaire Patients Laura Ramos aidez-nous à grandir

Mais RECENTES

ÉvénementsIl y a une semaine 1

CannaTrade revient à Zurich du 24 au 26 mai

CannaTrade – La Foire et festival international du chanvre de Zurich arrive à maturité en 2024, célébrant son 18e...

communiqués de presseIl y a une semaine 1

Le Groupe SOMAÍ et sa filiale RPK Biopharma étendent leur partenariat avec Cookies à l'Europe et au Royaume-Uni

LISBONNE, PORTUGAL, 16 mai 2024 /EINPresswire.com/ — Le groupe SOMAÍ (« SOMAÍ ») et sa filiale RPK Biopharma ont étendu...

Nationalil y a des semaines 2

Portugal : la consommation estimée de CBD augmente malgré l’interdiction

Le rapport « Cannabis in Portugal », réalisé par Euromonitor International, a publié les données les plus récentes sur l'industrie du cannabis,...

Nationalil y a des semaines 2

"Cannabis. Maldita e Maravilhosa », de Margarita Cardoso de Meneses, en librairie le 16 mai

Margarita Cardoso de Meneses, contributrice de CannaReporter®, vient de publier le livre « Canábis. Maldita e Maravilhosa», publié par Oficina do...

communiqués de presseil y a des semaines 3

Montemor-o-Velho : arrêté pour culture de cannabis

Le Commandement Territorial de Coimbra, à travers l'Unité de Recherche Criminelle (NIC) du Détachement Territorial de Montemor-o-Velho, aujourd'hui, le 9...

Événementsil y a des semaines 3

PTMC – Portugal Medical Cannabis rassemble l’industrie du cannabis médical le 22 mai à Lisbonne

PTMC – Portugal Medical Cannabis réunira les professionnels de l'industrie du cannabis médical le 22...

sociétésil y a des semaines 3

USA : MedMen déclare faillite avec 400 millions de dollars de dettes

Le géant américain du cannabis MedMen s'est effondré sous le poids de sa dette, annonçant la semaine dernière que...

Actualitésil y a des semaines 3

Une étude révèle que la légalisation du cannabis n'augmente pas la consommation d'autres substances

L'un des arguments les plus utilisés contre la légalisation du cannabis à usage adulte ou récréatif a été l'idée de...

Chanvreil y a des semaines 3

Lettonie : l'école de chanvre d'Obelisk Farm est finaliste pour l'EFT Green Skills Award 2024

Obelisk Farm continue d'être reconnue dans le monde entier pour son approche unique de l'exploitation du chanvre industriel. Le projet familial, qui...

Événementsil y a des semaines 3

États-Unis : le CannMed 24 Innovation & Investment Summit revient à Marco Island, en Floride, du 12 au 15 mai

Il s'agit de l'une des conférences scientifiques les plus importantes sur l'industrie du cannabis médical et revient à Marco Island, en Floride,...