Suivez nous sur

internationale

Affaire Juicy Fields : 9 détenus par Europol et Eurojustice. L'arnaque dépasse les 645 millions d'euros

Publié

em

Une enquête conjointe menée par plusieurs autorités européennes, soutenue par Europol et Eurojust, a abouti à l'arrestation de neuf suspects à la suite de affaire de fraude d’investissement dans les plants de cannabis »Champs juteux». Selon les estimations du tribunal, le préjudice total résultant des faux investissements dans la plateforme de crowdsourcing annoncée pour la culture du cannabis s'élève à 645 millions d'euros, mais « les dommages réels et non déclarés pourraient être nettement plus élevés ». Plus de 186.000 XNUMX personnes ont été lésées par l'affaire Juicy Fields.

L'opération policière a été menée hier 11 avril 2024 et a réuni des policiers de plusieurs pays européens. Plus de 400 agents de 11 pays ont exécuté neuf mandats d'arrêt et effectué 38 perquisitions à domicile. Lors de la journée d'enquête et d'action, 4.700.000 1.515.000 106.000 euros ont été saisis ou gelés sur des comptes bancaires, 2.600.000 XNUMX XNUMX euros en cryptomonnaies, XNUMX XNUMX euros en espèces et XNUMX XNUMX XNUMX euros en biens immobiliers. Les autorités ont également saisi plusieurs véhicules de luxe, des œuvres d'art, de l'argent liquide et divers objets de luxe, ainsi qu'un grand nombre d'appareils et de documents électroniques.

Selon les estimations du tribunal, le préjudice total résultant des faux investissements dans la plateforme de crowdsourcing annoncée pour la culture du cannabis « s’élève à 645 millions d’euros, mais les dommages réels et non déclarés pourraient être nettement plus élevés ».

Au total, environ 550.000 186.000 participants dans le monde, dont une majorité de citoyens européens, se sont inscrits comme investisseurs en ligne. À l’aide de virements bancaires ou de crypto-monnaies, environ 2020 2022 participants ont effectivement transféré des fonds vers le système élaboré de Ponzi, actif du début XNUMX jusqu’en juillet XNUMX.

Les suspects sont pour la plupart des Russes, mais de nombreuses nationalités sont impliquées
Les suspects, dont les nationalités sont principalement russes, mais aussi néerlandaises, allemandes, italiennes, lettones, maltaises, polonaises, jordaniennes, nord-américaines et vénézuéliennes, ont utilisé des publicités sur les réseaux sociaux pour attirer leurs victimes vers leurs sites Internet. Ces plateformes offraient des opportunités d'investissement prometteuses pour crowdsourcing dans la culture, la récolte et la distribution de plantes de cannabis à des fins médicinales.

Avec un investissement initial minimum d’au moins 50 euros dans cette opportunité dite « e-growing », les investisseurs se sont vu promettre qu’ils seraient liés à des producteurs de cannabis médical. Après avoir acheté une plante de cannabis, la plateforme a assuré aux investisseurs – également appelés e-cultivateurs – qu’ils seraient bientôt en mesure de réaliser des bénéfices élevés en vendant les plantes à des acheteurs autorisés. Bien que la société ait promis des rendements annuels de 100 % ou plus, elle n’a pas révélé exactement comment elle y parviendrait, et encore moins comment elle serait en mesure de le garantir.

Selon le communiqué de presse d'Europol, « la légalisation de la culture du cannabis ou l'expansion de la teneur autorisée en THC dans les produits à base de cannabis à des fins personnelles, récréatives et thérapeutiques est un sujet important de débat public dans l'UE. Ce discours est en outre alimenté par la réalité selon laquelle le cannabis est l’une des substances illicites les plus consommées, tant dans l’Union européenne que dans le monde. Comme on le voit dans d’autres contextes, les réseaux criminels sont particulièrement habiles à appliquer de nouveaux discours aux pratiques criminelles existantes, en particulier pendant les périodes de changements dans les cadres réglementaires, ce qui peut ouvrir une fenêtre d’opportunité aux fraudeurs pour promouvoir des opportunités d’investissement à faible risque et des profits élevés.

Un schéma de Ponzi classique « trop beau pour être vrai »
Une chaîne de Ponzi est un type d’escroquerie à l’investissement dans laquelle les criminels promettent des rendements élevés avec peu ou pas de risque pour les investisseurs. Au lieu de générer des profits grâce à des activités commerciales légitimes, les criminels utilisent l’argent des nouveaux investisseurs pour rémunérer les investisseurs précédents. Cela crée l’illusion d’une entreprise rentable, mais en réalité, le système s’effondre lorsqu’il n’y a pas suffisamment de nouveaux investisseurs pour assurer les paiements, laissant la plupart des investisseurs avec des pertes.

Par exemple, l’investisseur moyen – même prudent – ​​réaliserait un investissement initial de 50 euros et recevrait peu de temps après un paiement qui doublerait son argent. Motivés par ces gains financiers, de nombreux investisseurs ont augmenté leurs mises et ont payé des centaines, des milliers, voire dans de nombreux cas, des dizaines de milliers d'euros. La plateforme feignait la crédibilité, car elle était non seulement représentée dans le monde numérique, mais conservait également l'image d'une structure commerciale juridique fiable, avec des bureaux physiques, des employés et une représentation lors des événements de l'industrie du cannabis. Au départ, plus de 500.000 XNUMX producteurs de produits électroniques recevaient un retour sur investissement. Cependant, en juillet 2022, les criminels à l'origine de ce stratagème ont brusquement supprimé les profils d'entreprise des réseaux sociaux et empêché les utilisateurs de se connecter à leurs comptes, gelant ainsi les retraits d'argent.

Une enquête complexe impliquant plusieurs pays
La multiplication des rapports de police dans toute l’Europe a incité Europol à lancer une approche coordonnée des enquêtes impliquant plusieurs pays de l’UE et non membres de l’UE. Cette concentration des forces de l'ordre sur JuicyFields et les plateformes d'investissement associées a été suivie par la création d'une équipe d'enquête commune à Eurojust, dirigée par la police allemande et espagnole, la gendarmerie française et soutenue par Europol, la National Crime Agency britannique et d'autres autorités répressives du Royaume-Uni. le Royaume-Uni et d'autres États membres.

Les opérations de terrain ont été réalisées par :

Allemagne: Parquet de Berlin ; Département des enquêtes criminelles de Berlin (LKA)
Espagne: Juge d'instruction central n° 6 au public national; Police Nationale (Brigade Centrale de l'UDEF contre la Délinquance Economique, Groupe de Fraude Financière)
France: Parquet de Paris JUNALCO (Juridiction Nationale de Lutte contre la Criminalité Organisée) ; Gendarmerie Nationale (Section de Recherches de Rennes)
Estonie: Bureau du procureur général; Conseil de la police et des gardes-frontières
Lettonie: Procureur général; Département de coopération internationale et Département de répression de la criminalité économique du Département central de police criminelle de la police d'État
Italie: Service de police postale de la police nationale – Section opérationnelle de cybersécurité, Macerata et Centre opérationnel de cybersécurité des Marches
Malte: Force de police de Malte – Unité des relations internationales
Pologne: les parquets de Jelenia Góra, Lublin, Varsovie, Prague et Wrocław ; Office Central de Lutte contre la Cybercriminalité
Portugal: Parquet Central de Lisbonne (DCIAP) ; Police Judiciaire
Royaume-Uni: Agence nationale contre la criminalité

Après avoir méticuleusement rassemblé des preuves numériques, les enquêteurs ont dressé un tableau commun des renseignements qui a permis aux forces de police de toute l’Europe d’identifier les suspects et de lancer une vague d’arrestations.

L'une des principales cibles de grande valeur de cette enquête a été attribuée à une résidence en République dominicaine. Le citoyen russe, soupçonné d'être l'un des principaux organisateurs du stratagème frauduleux, a fait fouiller sa propriété où il vivait par les autorités de la République dominicaine, avec des agents de l'équipe d'enquête espagnole, ainsi qu'un spécialiste d'Europol déployé sur place pour aider à la coordination. .

Europol a soutenu dès le début cette enquête transfrontalière massive, en prenant la direction de la coordination opérationnelle et en fournissant un soutien analytique sur mesure. En outre, Europol a partagé les résultats des enquêtes financières ainsi que d'autres informations avec les pays concernés. Le jour de l'action, Europol a déployé des agents dotés de bureaux mobiles dans divers endroits du monde. Eurojust gérait un centre de coordination, composé de hauts fonctionnaires de police de différentes autorités d'enquête, de procureurs et de membres du personnel d'Europol, pour aider à coordonner les mesures coercitives juridiques dans plusieurs pays et entre fuseaux horaires.

 

____________________________________________________________________________________________________

[Avertissement : veuillez noter que ce texte a été initialement rédigé en portugais et est traduit en anglais et dans d'autres langues à l'aide d'un traducteur automatique. Certains mots peuvent différer de l'original et des fautes de frappe ou des erreurs peuvent survenir dans d'autres langues.]

____________________________________________________________________________________________________

Que faire avec 3€ par mois ? Devenez l'un de nos mécènes ! Si vous pensez qu'un journalisme indépendant sur le cannabis est nécessaire, abonnez-vous à l'un des niveaux de notre compte Patreon et vous aurez accès à des cadeaux uniques et du contenu exclusif. Si nous sommes nombreux, nous pouvons faire la différence avec peu !

+ de publications
Cliquez ici pour commenter
S'inscrire
Notifier de

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Publicité


Voir le documentaire "Patients"

Documentaire Patients Laura Ramos aidez-nous à grandir

Mais RECENTES

ÉvénementsIl ya des heures 23

CannaTrade revient à Zurich du 24 au 26 mai

CannaTrade – La Foire et festival international du chanvre de Zurich arrive à maturité en 2024, célébrant son 18e...

communiqués de pressejours il y a 2

Le Groupe SOMAÍ et sa filiale RPK Biopharma étendent leur partenariat avec Cookies à l'Europe et au Royaume-Uni

LISBONNE, PORTUGAL, 16 mai 2024 /EINPresswire.com/ — Le groupe SOMAÍ (« SOMAÍ ») et sa filiale RPK Biopharma ont étendu...

Nationaljours il y a 5

Portugal : la consommation estimée de CBD augmente malgré l’interdiction

Le rapport « Cannabis in Portugal », réalisé par Euromonitor International, a publié les données les plus récentes sur l'industrie du cannabis,...

Nationaljours il y a 6

"Cannabis. Maldita e Maravilhosa », de Margarita Cardoso de Meneses, en librairie le 16 mai

Margarita Cardoso de Meneses, contributrice de CannaReporter®, vient de publier le livre « Canábis. Maldita e Maravilhosa», publié par Oficina do...

communiqués de presseIl y a une semaine 1

Montemor-o-Velho : arrêté pour culture de cannabis

Le Commandement Territorial de Coimbra, à travers l'Unité de Recherche Criminelle (NIC) du Détachement Territorial de Montemor-o-Velho, aujourd'hui, le 9...

ÉvénementsIl y a une semaine 1

PTMC – Portugal Medical Cannabis rassemble l’industrie du cannabis médical le 22 mai à Lisbonne

PTMC – Portugal Medical Cannabis réunira les professionnels de l'industrie du cannabis médical le 22...

sociétésIl y a une semaine 1

USA : MedMen déclare faillite avec 400 millions de dollars de dettes

Le géant américain du cannabis MedMen s'est effondré sous le poids de sa dette, annonçant la semaine dernière que...

Actualitésil y a des semaines 2

Une étude révèle que la légalisation du cannabis n'augmente pas la consommation d'autres substances

L'un des arguments les plus utilisés contre la légalisation du cannabis à usage adulte ou récréatif a été l'idée de...

Chanvreil y a des semaines 2

Lettonie : l'école de chanvre d'Obelisk Farm est finaliste pour l'EFT Green Skills Award 2024

Obelisk Farm continue d'être reconnue dans le monde entier pour son approche unique de l'exploitation du chanvre industriel. Le projet familial, qui...

Événementsil y a des semaines 2

États-Unis : le CannMed 24 Innovation & Investment Summit revient à Marco Island, en Floride, du 12 au 15 mai

Il s'agit de l'une des conférences scientifiques les plus importantes sur l'industrie du cannabis médical et revient à Marco Island, en Floride,...