Suivez nous sur

économie

Légalisation du cannabis au Canada : « Un bon début, avec plus à venir », déclare Deloitte

Publié

em

Photo : RD | Le fonds vert

Dans l'2007 Anciens Combattants Canada a décidé de rembourser un vétéran de la guerre pour son usage thérapeutique du cannabis. Aujourd'hui le Le gouvernement du Canada rembourse plus de 17 XNUMX anciens combattants pour un traitement au cannabis qui souffrent de trouble de stress post-traumatique. La contribution du cannabis médical représente un coût croissant pour le Canada. L'an prochain, le montant pourrait atteindre 200 millions de dollars canadiens (153 millions d'euros), mais cela ne semble pas être un problème pour le gouvernement. Les ventes légales de cannabis ont contribué pour plus de 43 milliards de dollars canadiens au produit intérieur brut (PIB) du Canada, plus 13 milliards au PIB de l'Ontario (33 et 10 milliards d'euros, respectivement). Mais tout n'est pas rose : les coûts pour l'environnement et la société doivent également être pris en compte.

Depuis la légalisation du cannabis, le Canada a dépassé plus de 11 milliards de dollars canadiens (8.4 milliards d'euros) de ventes au détail sur le marché à usage adulte et maintient plus de 90 XNUMX emplois annuellement dans l'industrie, selon une analyse économique publiée par le consultant. DeloitteCanada. (Voir la version complète à la fin de cet article).

Selon Deloitte, « Au cours de l'exercice fiscal canadien 2021-2022, 17.495 115.942,159 anciens combattants ont reçu un total de 88.9 14.527,631 14.5 dollars canadiens (200 millions d'euros) de financement gouvernemental pour acheter 153 XNUMX XNUMX grammes de cannabis (XNUMX tonnes). Statistique Canada estime également que l'investissement dans le traitement de ces citoyens atteindra plus de XNUMX millions de dollars canadiens (environ XNUMX millions d'euros), selon le Ministère des Anciens Combattants du Canada.

Les revenus dépassent largement les coûts de santé publique
Les coûts gouvernementaux pour les anciens combattants à eux seuls ont augmenté de 30 % par rapport à l'année dernière et de 135 % par rapport à 2019, mais le secteur du cannabis a également été responsable.
d'énormes recettes fiscales pour le gouvernement, notamment en termes de recettes fiscales indirectes.

Selon l'analyse de Deloitte, les recettes fiscales générées par l'industrie du cannabis finissent par revenir aux citoyens canadiens alors que les gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux réinvestissent dans des programmes qui profitent à leurs communautés.

Globalement, Deloitte estime que l'industrie du cannabis représentait 15,1 milliards de dollars canadiens (11.6 milliards d'euros) de recettes fiscales pour le gouvernement du Canada et XNUMX milliards pour l'Ontario.

L'année fiscale du Canada s'étend du 1er avril au 31 mars de l'année suivante, et les chiffres stupéfieront tout pays envisageant d'investir dans la santé publique ou de légaliser complètement le cannabis : les ventes légales de cannabis au Canada ont dépassé le milliard de dollars. Les Canadiens (environ 766,6 millions d'euros) dès le début en 2020, peu de temps après la légalisation de l'usage adulte. Actuellement, Deloitte estime que 11 milliards de dollars canadiens (8.4 milliards d'euros), dont 67.8 % proviennent des ventes au détail sur le marché de l'usage adulte. Plus de 90 43 emplois sont maintenus annuellement par l'industrie du cannabis. Le même consultant mentionne dans son analyse que le cannabis contribue déjà assez considérablement à l'économie du Canada, ayant généré plus de XNUMX milliards de dollars canadiens dans le PIB du pays – Produit intérieur brut.

L'industrie a également fait des investissements considérables en capital au fur et à mesure que les entreprises se sont établies et se sont préparées à une croissance continue en investissant dans l'immobilier, les infrastructures et la technologie. Les dépenses en immobilisations entre 2018 et 2021 ont totalisé 29 milliards de dollars au Canada et 9,2 milliards de dollars en Ontario, principalement en raison de la construction initiale des installations de production.

Les produits comestibles et l'utilisation topique montent en flèche
Selon des rapports de Statistique Canada, les ventes de fleurs de cannabis représentent 58 % des ventes totales, avec 9.691.274 24 3.999.801 unités emballées vendues, mais le marché à la croissance la plus rapide est celui des produits comestibles. Les "edibles" représentent déjà 2021% des ventes totales du pays, avec 2019 812,793 17 unités conditionnées vendues (données de décembre 2.874.370). Au cours de la même période de 2020, 3.170 65,880 ont été vendus. En revanche, les ventes d'extraits de cannabis représentent 2021 % des ventes totales, avec XNUMX XNUMX XNUMX unités conditionnées vendues. L'utilisation topique a également monté en flèche au Canada. Si en février XNUMX XNUMX XNUMX unités avaient été vendues, ce nombre est passé à XNUMX XNUMX en décembre XNUMX.

Les risques sociaux et environnementaux d'une industrie prometteuse

D'après les données avancées par le Statistique Canada, l'analyse de Deloitte a également examiné les risques sociaux et environnementaux que l'industrie peut poser, notant que l'industrie du cannabis a encore beaucoup de travail à faire pour refléter fidèlement la société canadienne et réduire son impact sur l'environnement . "Il devrait investir dans des efforts pour améliorer la diversité, l'équité et l'inclusion", prévient l'analyse, qui révèle également que le secteur du cannabis a produit environ 5,8 à 6,4 millions de kilogrammes de déchets plastiques entre 2018 et 2019. Deloitte attire également l'attention sur les questions énergétiques, efficaces gestion de l'eau et qualité de l'air :

"La production commerciale de cannabis, comme d'autres formes d'agriculture industrialisée, est énergivore et génère du carbone et d'autres gaz à effet de serre importants."

L'étude met également en lumière des inquiétudes concernant l'utilisation consciente de l'eau, la qualité de l'air, les coûts énergétiques, la pollution causée par les lumières ou le recyclage des matériaux utilisés pour les emballages de dérivés du cannabis, ce à quoi l'industrie doit prêter attention si elle veut être durable. .

Lisez l'avis complet de Deloitte ici :

Deloitte-Canada-consumer-business-cannabis-rapport-annuel-2021

 

 

____________________________________________________________________________________________________

[Avertissement : veuillez noter que ce texte a été initialement rédigé en portugais et est traduit en anglais et dans d'autres langues à l'aide d'un traducteur automatique. Certains mots peuvent différer de l'original et des fautes de frappe ou des erreurs peuvent survenir dans d'autres langues.]

____________________________________________________________________________________________________

Que faire avec 3€ par mois ? Devenez l'un de nos mécènes ! Si vous pensez qu'un journalisme indépendant sur le cannabis est nécessaire, abonnez-vous à l'un des niveaux de notre compte Patreon et vous aurez accès à des cadeaux uniques et du contenu exclusif. Si nous sommes nombreux, nous pouvons faire la différence avec peu !

+ de publications
Cliquez ici pour commenter
Inscrivez-vous
Notifier de

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Publicité


Voir le documentaire "Patients"

Documentaire Patients Laura Ramos aidez-nous à grandir

Mais RECENTES

ÉvénementsIl ya des heures 14

Maren Krings, auteur de « H is for Hemp », présente aujourd'hui à Lisbonne son documentaire sur l'Ukraine

Maren Krings, photojournaliste d'origine allemande et auteur du livre « H is for Hemp » est aujourd'hui à Lisbonne pour présenter son...

internationalejours il y a 2

USA : la pédiatre Bonni Goldstein lance une pétition contre l'interdiction des médicaments naturels à base de CBD en Californie

La pédiatre nord-américaine Bonni Goldstein met en garde contre la tentative d'interdire les médicaments dérivés du CBD naturel dans...

internationalejours il y a 3

L’Europe compte près de 23 millions de consommateurs de cannabis, la plus consommée de toutes les substances illicites

Le cannabis reste de loin la substance illicite la plus consommée en Europe. Telles sont les conclusions du « Rapport...

Événementsjours il y a 4

Mary Jane célèbre la culture légale du cannabis pour la première fois en Allemagne

C'est le week-end prochain, du 14 au 16 juin, qu'aura lieu l'habituelle Mary Jane, à la Messe...

ÉvénementsIl y a une semaine 1

Le CB Club rassemble les professionnels du cannabis en prévision de Mary Jane, à Berlin

En prévision de la CB Expo (Cannabis Business Expo and Conference), qui aura lieu à Dortmund en septembre, la société CB...

rapportIl y a une semaine 1

Afrique du Sud : la légalisation d’une industrie déjà florissante

Dans les semaines qui ont précédé les élections à l'Assemblée générale en Afrique du Sud, le mercredi 29 mai dernier, il y a eu...

interviewsIl y a une semaine 1

Rui Reininho : « Je trouve vraiment bizarre que mes collègues du GNR mettent le nez dans les propriétés des gens pour voir ce que fait cette plante »

Rui Reininho, musicien portugais devenu célèbre en tant que chanteur de GNR, n'a plus besoin d'être présenté. Contrairement à ce que beaucoup pensent, il n'a pas trouvé...

Actualitésil y a des semaines 2

Canada : une étude montre que la consommation de cannabis réduit la consommation de méthamphétamine

Les polytoxicomanes, individus qui consomment plusieurs substances, se tournent souvent vers le cannabis pour réduire leur consommation...

Événementsil y a des semaines 4

CannaTrade revient à Zurich du 24 au 26 mai

CannaTrade – La Foire et festival international du chanvre de Zurich arrive à maturité en 2024, célébrant son 18e...

communiqués de presseil y a des semaines 4

Le Groupe SOMAÍ et sa filiale RPK Biopharma étendent leur partenariat avec Cookies à l'Europe et au Royaume-Uni

LISBONNE, PORTUGAL, 16 mai 2024 /EINPresswire.com/ — Le groupe SOMAÍ (« SOMAÍ ») et sa filiale RPK Biopharma ont étendu...